Conseil municipal du 23 juillet 2018

cocarde-conseiller.jpg

Avant la trêve estivale, le Conseil Municipal s’est réuni le 23 juillet pour examiner les 3 points inscrits à l’ordre du jour et obtenir quelques informations sur les travaux en cours à Valensole.
SaintBlaise.jpg Le point n°2 concernait le vote d’une subvention de la commune d’un montant de 2735 € pour la restauration devenue nécessaire du tableau inscrit au titre des monuments historiques « Saint-Crépin et Saint-Crépinien » (XIXème) de l’église Saint-Blaise. Le coût total de cette restauration s’élève à 16158 € et sera également subventionnée par la DRAC et le Conseil Départemental. Ce sujet fut l’occasion de redemander à M. le Maire de réfléchir à renforcer la sécurisation de nos bâtiments communaux qui renferment des œuvres classées.

Le point n°3 concernait le recrutement d’enseignants de l’école élémentaire pour l' »aide aux devoirs » (qui aura lieu en 2018/2019 les lundi, mardi et jeudi).

Après les informations données au Conseil sur les marchés publics passés, M. le Maire nous a rapidement présenté le projet DLVA de Zone Agricole Protégée (ZAP). Ce projet a pour objectif, après avoir cartographié ces zones, de préserver les terres agricoles qui, sur notre territoire, subissent une forte pression foncière. L’objectif est in fine de pérenniser les activités agricoles sur ces zones, identifiées aussi bien sur les PLU communaux que sur le SCOT .

TerresAgricoles.jpg

La démarche est tout à fait souhaitable mais nous avons regretté que, pour ce qui concerne notre commune, les futures ZAP concernées par ces mesures de protections soient cantonnées au seul Val de Durance. Nous aurions souhaité que le Plateau soit également considéré, de part la valeur de ses terres agricoles, comme une zone à préserver, dans laquelle l’activité agricole doit être défendue et protégée de tout type de bétonnage. Ce fut l’occasion de redemander un peu d’information sur l’impact du projet Hygreen (et ses 1500 ha de panneaux photovoltaïques) sur Valensole. Mis à part que seuls les terrains communaux seraient susceptibles d’être concernés, nous n’avons pas pu en apprendre beaucoup plus sur ce sujet, que ce qui est déjà paru dans la presse.

La seconde tranche des travaux de la Promenade démarrera à l’automne et devrait se poursuivre sur 2019, avec sans doute des effets importants sur les manifestations qui s’y déroulent traditionnellement. À suivre donc…

Pour ce qui concerne la salle Tardieu, les travaux devraient (enfin) débuter en septembre, pour s’étaler jusqu’à la fin de l’année.

 

 

 

Un commentaire

  1. rochat jacques dit

    on parle de protection de faire zap maintenant au sein de la dlva faut savoir que le président de la dlva et maire de Manosque a pris 70 ha de terre agricole dont une partie à l’arrosage sur Manosque pour faire le lycée international ,l’ hôpital, ok mais après cela est devenue la banlieue chic de MANOSQUE,par toutes les constructions, pendant ce temps sur valensole bien que je ne suis pas pour des constructions à foison on va perdre avec le nouveau PLU pas mal de surface qui était constructive, et ne le seront plus des jeunes valensolais et autres qui travaillent et vivent sur Valensole si ils veulent se faire un petit pavillon sur la terre de leurs ancêtres ou autres faudra qu’ils s’expatrient.pour ce qui est du photo voltaïque qui servirait pour faire de l’hydrogène( ce qui n’est pas une simple affaire, problème de stockage) ce qui en soit est peut être une bonne idée mais si d’un côté on veut garder les terres agricoles de l’autre prendre 1500 voir 4600 ha pour le voltaïque ce sera au détriment des foret comme l’a fait la commune de gréoux dans la descente de Vallongue 90 ha de forêt qui sont partis et comme valensole est la première commune en surface et dont nous sommes propriétaire,on risque fort de voir nos vallons changer de nature que va t’on laisser a nos enfants?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *